Edit

Benvenuto in Malliè

Cerchi un ristorante a Maglie?
Il ristorante Malliè mette a disposizione della clientela piatti di mare e terra in grado di soddisfare i palati più esigenti.

Tutti gli alimenti vengono preparati con ingredienti di prima scelta, rendendo ogni piatto unico e inimitabile.

Jean-Jacques Goldman tres “pudique” sur le histoire d’amour avec Catherine Morlet : “Il separait vraiment sa life de famille et sa vie de star”, se souvient le ami d’enfance Jean Bender

Ce mercredi 3 novembre, les editions Albin Jacques ont publie le livre Cela suffira d’un signe de Jean Bender, ami d’enfance du chanteur Jean-Jacques Goldman. A cette occasion, il a accepte de repondre a des questions et nous dit principalement deux mots sur la relation qu’entretenait l’artiste et sa premiere compagne Catherine Morlet, mere des trois aines.

Cite dans cet article

Plus de 50 annees apres leur rencontre, Jean Bender, ami d’enfance du chanteur Jean-Jacques Goldman, publie a toutes les editions Albin Michel le livre Cela suffira tout d’un signe ce mercredi 3 novembre. Au fil des pages, il revient concernant un amitie, leur rivalite aussi, tout en racontant un histoire personnelle, technique et amoureuse. A le loisir en sortie du livre, ce proche musicien, Afin de qui le compagnon de Nathalie Thu Huong-Lagier veut empi?cher “le ridicule d’un come-back pitoyable”, a accepte de repondre a des questions.

Jean Bender : “j’esperais rediger le portrait le plus honnete de mon copain Jean-Jacques Goldman”

Tele-Loisirs : Pourquoi avez-vous decide de rediger votre livre en 2020 ?

Jean Bender : C’est bizarre, hein ? Pourquoi avoir attendu autant de temps pour faire ce week-end a l’envers ? Deja, je pense que je n’ai nullement decouvert moyen passer. D’ailleurs, arrives a nos ages, 70 balais, on a besoin de faire le point. Il y a des tas de choses essentielles qui nous reviennent, tel cette periode ou j’avais compose avec Jean-Jacques Goldman. J’avais envie de revenir dessus ainsi que sur notre amitie cela personnage. J’en parle souvent avec lui : on revient souvent a des racines, aux annees 70-80 et le groupe qu’on formait, Les Phalansters, dont des medias parlent tres minimum. J’avais vraiment l’envie de combler votre lacune. C’est une affaire somme toute ordinaire, d’adolescents qui decouvraient la musique. mais qui le devient moins si on sait votre que Jean-Jacques Goldman est devenu !

Vous dites meme, dans un message a Jean-Jacques Goldman retranscrit au debut du livre, avoir avis “le besoin” d’ecrire dans ce relation.

Oui, le besoin plus que l’envie car je ne savais pas encore quel pourrait i?tre le destin de ce livre ! J’ai voulu ecrire le portrait le plus honnete de ce copain, qui reste devenu ce qu’il sera devenu. Et avec rapport a moi aussi ! J’ai voulu en decoudre un petit peu car j’ai eu cette periode de jalousie : on a galere ensemble, lui tout tout d’un coup reste parti sur une autre voie. J’avais l’impression de ramer ! Meme si, on doit etre honnete, je n’avais nullement l’ensemble de ses talents. [Il rit] Par moments, je me sentais comme votre Salieri face a Mozart et ca a ete une periode compliquee. a l’issue de laquelle c’est lui qui m’a rassure ! Vous imaginez ? J’suis jaloux de lui, mais c’est lui qui me rassure ! [Il rit]

Jean Bender dans Jean-Jacques Goldman : “A l’epoque, je l’ai vraiment deteste”

Des les premieres pages, vous ecrivez au passage avoir “souvent deteste Goldman a force d’oublier ce copain Jean-Jacques”.

Moi, je connais surtout Jean-Jacques ! Lui aussi semble s’i?tre toujours attache a rester Jean-Jacques et i  nouveau plus tout i  l’heure. Goldman, c’est en fait une espece de copain qui possi?de pousse a cote de lui. bdsm.com Cela a aussi d’ailleurs i  chaque fois ete etonne d’etre la star. A l’epoque, j’ai ete complexe, j’avais des sentiments partages et je l’ai vraiment deteste. On avait tellement bien partage. Mais bon, votre n’est pas mechant de detester un quidam : on deteste autant qu’on adore.

Quelles seront vos relations tout i  l’heure ?

On a bon nombre communique pour le livre, il m’a beaucoup encourage. Lui n’etait nullement fait pour raconter ca, et il en a tellement marre de se raconter ! Tout a ete evoque, dans l’ensemble des sens.

Jean Bender sur la fond de Pierre Goldman, demi-frere de Jean-Jacques Goldman : “Je sais qu’il n’a jamais envie de s’appesantir dessus”

Le livre raconte aussi des episodes douloureux, comme la mort brutale de son demi-frere Pierre Goldman en 1979.

Je le dis franchement : je sais qu’il n’a pas envie de s’appesantir dessus. J’ai moi-meme vecu des moments douloureux via rapport a ca, surtout i  l’instant de son assassinat. Ca ete tres complique pour Jean-Jacques, qui commencait a ce moment-la a avoir du succes. Deja qu’il etait craintif et n’avait gui?re envie de se mettre c’est parti. Ca peut paraitre indecent d’en parler.

Indecent, mais vous mentionnez quand meme sur plusieurs pages ce demi-frere.

J’en cause un tantinet car Jean-Jacques entretenait quand meme des relations intellectuelles avec lui. Neanmoins, ca a ete complique Afin de ses parents, Afin de son frere Robert, pour sa fille ainee Caroline qui etait deja nee.

Quelle est la chose principale que vous avez apprise l’un de l’autre, durant la amitie ?

Ce qu’il m’a vraiment inculque, plus que le talent ou la technique musicale, c’est d’etre opiniatre et bosser, bosser, travailler. C’est un veritable leader, un patron, sans vouloir s’imposer, mais il reflechit a tout ! Et il a i  chaque fois raison.

Et vous, de ce cote ?

Pas la deconne, parce que c’est votre gros deconneur lui aussi ! [Il rit] Il a toujours ses petites blagues en coin, i  chaque fois de nombreux derision. Je ne me suis jamais pose le sujet, je vais l’appeler Afin de lui demander ! [Il rit] Peut-etre le fait de debattre de l’ensemble des sujets et pas seulement de musique. On etait assez cultives et ce n’est pas pretentieux de le affirmer.

Jean Bender : “Il voulait rester Jean-Jacques pour sa famille et ses amis”

Dans la livre, vous parlez egalement de Catherine Morlet, la premiere epouse de Jean-Jacques Goldman. C’est rare, on sait peu de choses sur cette dernii?re…

Lui est pudique avec rapport a ca. Cela separait vraiment sa vie de famille et sa vie de star. Et il ne voulait gui?re que ca se melange ! Cela voulait toujours mettre cette barriere entre Jean-Jacques et Goldman. Et rester Jean-Jacques Afin de sa famille et ses amis. Notre succes a fait qu’il n’etait pas souvent a la maison mais il tentait de l’etre le plus possible : des qu’il faisait une emission ou un concert, il rentrait immediatement. Jean-Jacques avait connu Catherine Morlet a l’ecole car leurs parents etaient amis. Et il etait l’homme de la seule soeur : il etait amoureux d’elle et ne voyait qu’elle, contrairement a moi qui etais plus volage ! Je dirais que j’etais quelque peu plus “normal”. [Il rit] On trouvait ca bizarre : il etait deja adulte a l’adolescence. C’est vraiment un quidam qui ne s’eparpillait gui?re. Et ca veut dire bon nombre : quand on n’a pas besoin de multiplier nos rencontres, c’est qu’on se connait deja bien soi-meme.

Avez-vous encore maintenant des contacts avec Catherine Morlet ?

Non, meme si j’aimerais avoir des nouvelles ! On m’a 1 temps le petit copain de Brigitte, sa s?ur.

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *